Au lieu de dégainer son téléphone pour se mettre en mode selfie, la photographe américaine qui nous vient du Michigan, Esha Biswas préfère se prendre en photo, d’une manière bien singulière. 

Depuis plus de quatre ans, Biswas a pris plus de 30 autoportraits à travers la surface brillante d’une bouilloire. Pour elle, il s’agit d’un moteur pour l’amener à bout de projet qui l’amène à prendre des vues extraordinaires dans des lieux bien ordinaires.

Je suis fasciné par la façon dont la bouilloire étire l’espace autour de moi. On pourrais penser qu’elle contient un petit monde à elle toute seule et ma figure  est toujours au centre du globe. Même des endroits familiers, comme des chambres et les arrière-cours, étaient déformé et se vues en endroits singulier.

… nous a dit Biswas dans un courriel. Son premier portrait a été prise lors de la période de transition avant le lycée. La même bouilloire de thé a continué à voyager avec Biswas durant ses voyages à travers le temps et l’espace, et offre la particularité de garder la même forme de lentille et la même vision déformante qui fait son charme en tout temps. Sa bouilloir l’a accompagné dans différents endroits riches et variés comme dans sa ville natale ou dans sa chambre à l’Université du Michigan, dans les rues de Paris où elle a passé deux mois à photographier la vie et la culture française.

Sa série de clichés “The Tea Kettle Adventures” se met petit à petit à prendre vie et reflète la vie de l’artiste.  Ses portraits argumentent les changements importants dans la vie de Biswas, entre changements de saisons, nombreux voyages entrepris par la photographe et même ses souvenirs importants comme l’obtention de son diplôme. Par le biais de son travail, Biwas veut

 

Inciter les gens à regarder de plus près le monde autour d’eux, même si cela signifie le regarder à travers une Théière

Vous pouvez voir plus de “The Tea Kettle Adventures” sur le site de Esha Biswas.

Sponsor

LAISSER UNE RÉACTION

Maintenant, c'est à vous de réagir !
Entre ton nom ici