Qu’on se le dise, la solidarité existe toujours, et l’exemple de cette histoire le prouve. Devant une situation délicate, Dominique est menacé par la fin de son contrat de travail qui approche qui l’aidait à tenir la tête hors de l’eau. Découvrez son histoire et le récit de l’aventure qui va lui sauver la vie.

Titulaire d’un contrat aidé, il travaille à la RATP en tant qu’agent de régulation. Même  avec cette situation professionnelle, l’homme mène une vie compliquée. A 57 ans, Dominique vit en compagnie de sa chienne Bip Bip à l’arrière de “sa vieille guimbarde” depuis plus de 6 mois déjà. Malgré le froid qui s’installe, l’homme observe l’échéance de son contrat qui arrive. Une situation qui risque de le mettre dans une situation plus compliquée encore.

Un appel à la générosité.

Le 1er novembre dernier, un collègue à lui a décidé d’aider le quinquagénaire. Djelloul a 23 ans et possède comme tous les jeunes un compte Facebook. Une opportunité pour les camarades de partager un message sur les réseaux sociaux. Quiconque était en mesure d’aider Dominique et sa chienne était le bienvenu ! L’appel lancé par Djelloul est allé au-delà des espérances de Dominique.

La mobilisation des Parisiens.

Porté par un portait diffusé par Le Parisien, le public parisien à largement diffusé l’information. Une information qui est même arrivée aux oreilles du maire. En effet, le 13 novembre, c’est dans un appartement que Dominique et son fidèle compagnon ont passé la nuit. Dans ce nouveau logement dégoté par la mairie, les deux comparses sont aux anges.

La mairie au secours de Dominique

Elle le lui loue en échange d’un loyer “à la hauteur de ses moyens”, écrit Le Parisien. Dominique vient de signer un bail et il restera dans cet appartement “jusqu’au traitement de son dossier de logement”, actuellement en cours d’instruction. “Il était temps”, confie le quinquagénaire au quotidien. “La nuit dernière, on a sacrément dégusté”. Cet appartement est une bénédiction, dit-il.

 

La vidéo a été visionnée plus de 10 000 fois lors de sa publication. Et les habitants se sont mobilisés pour lui apporter des vivres, à lui comme à Bip Bip. Les services de la mairie ont déjà indiqué qu’ils aideraient Dominique et que des associations pourraient même lui venir en aide pour meubler son logement. Il a d’ailleurs déclaré que Bip Bip avait reçu assez de croquettes pour les 5 siècles à venir.

Le maire de Villejuif, Franck Le Bohellec, affirme que ses services ont “établi les relations avec les différents acteurs nécessaires à la gestion de la situation” de Dominique. Des associations l’aideront même à équiper son logement. Un dénouement, “bien au-delà de mes espérances”, conclut le quinquagénaire.

Une très belle histoire qui nous rappelle que nous pouvons tous rendre service à nos collègues, nos amis, nos voisins… A partager.

Sponsor

LAISSER UNE RÉACTION

Maintenant, c'est à vous de réagir !
Entre ton nom ici