Dans le top 15 des projets fous du 21ème siècle , la marque de bière américaine Budweiser y est présente avec un projet fou !  En effet, la marque compte sur la colonisation de Mars dans le futur pour lancer de nouveaux produits.

La preuve Budweiser a décidé d’entamer des expériences scientifiques ayant pour but d’étudier la faisabilité du brassage de bière sur la planète rouge.

L’Homme n’a pas encore conquis Mars que l’entreprise Anheuser-Busch (maison mère de Budweiser ) se pose déjà la question de conquérir un marché potentiel.

Voyager dans l’espace avec des graines d’orges

Avant de d’essayer de brasser de la bière sur Mars, toutefois, il va falloir déjà y faire parvenir la matière première : l’orge. Est-ce que les graines d’orge seront en mesure de survivre au voyage ? C’est tout le problème pour le résoudre, la maison-mère de Budweiser s’est associée avec l’ISS et en particulier le Centre pour la recherche scientifique dans l’espace. Des graines d’orge seront donc envoyées sur la Station Spatiale Internationale.

En orbite autour de la Terre, les graines subiront toutes sortes de radiations et autres problèmes comme l’absence de gravité. Elles ont décollé le 4 décembre 2017 sur un cargo de Space X à destination de l’ISS, où elles resteront pendant environ un mois. Deux expériences seront menées à bord de la station.

Des réussites pour Mars pour la Terre et pour la bière !

Les observations de ces expériences vont d’une part permettre d’examiner l’impact de la micro-gravité et des radiations sur les graines et, d’autre part, d’étudier comment se déroule la germination de ces graines. Les scientifiques d’Anheuser-Busch vont, une fois les graines revenues sur Terre, étudier les effets que le mois passé sur l’ISS aura eus sur l’orge.

Budweiser espère bien évidemment que l’expérience prouvera la faisabilité du brassage de la bière sur Mars. Le cas échéant, l’entreprise estime que les analyses des échantillons pourraient permettre d’améliorer la production d’orge sur Terre.

Le but, pour Budweiser, est de mesurer la réaction des grains dans cet environnement spatial, où la gravité est évidemment très différente, et surtout de voir s’ils germent. “Non seulement ces recherches vont nous permettre d’analyser les étapes pour créer de la bière sur la planète rouge, mais elles peuvent aussi nous apporter des informations importantes sur l’orge et plus largement pour l’agriculture sur Terre”, explique le groupe Anheuser-Busch, propriétaire de Budweiser.

A quand un apéro sur la planète rouge ? 

Sponsor

LAISSER UNE RÉACTION

Maintenant, c'est à vous de réagir !
Entre ton nom ici